Dr Alexandre Strasny 
_______________  Manuel familial des médecines alternatives   _______________
Un esprit sain dans un corps sain    

Table des matières   Comment se crée la maladie   Devenir son propre naturopathe:  Régime diététique   La purification  La phitothérapie   La physiothérapie   L’acupressure   La bioénergie   Le yoga   Se tourner vers un spécialiste    Diagnostics    La thérapie alternative:   L’acuponcture   Massages   Chiropratique   L’homéopathie   L'hypnose   La psychothérapie  Training autogène   La bioénergie   Musicothérapie    Drôles d’histoires 
___________________________ 

La purification de l’organisme

Comment établir s’il faut ou non se désintoxiquer ?
Le nettoyage du gros intestin
Purger le foie et la vésicule biliaire
La désintoxication des reins
La purification des poumons
Le nettoyage des articulations
Assainir le système vasculaire
La purification de la peau


    Vivre un mode de vie sain signifie également que nous devons conserver nos organes internes propres. Nous en avons autant besoin que de la purification de l’esprit. Notre organisme – tout comme un appartement en désordre – requiert de temps en temps un grand ménage.
   Durant toutes les activités de notre vie, un nombre incroyable de substances dérivées biochimiques se forment dans notre corps, et le quittent en passant par les intestins, les reins et la peau. S’ajoutent à cela la pollution et la fumée de cigarette qui arrivent dans nos poumons, ainsi que les résidus de produits phytosanitaires (pesticides), les composants nuisibles contenus dans l’eau potable, l’alcool et les différents comprimés que notre estomac ingère. Dans la mesure où notre organisme ne fonctionne pas au maximum de ses capacités, il est incapable de se nettoyer lui-même en temps utile de toutes les toxines. Si une voiture marche à plein régime seulement même quelques heures, le liquide de refroidissement se met à bouillir. Le cerveau humain, par exemple, ne fonctionne en général qu’à 20% de ses capacités. Notre organisme sélectif ne peut pas non plus se débarrasser de tout d’une manière parfaite.
   Avec le processus de désintoxication, nous forçons notre organisme sélectif à enfin éloigner définitivement ce qu’il remet sans cesse à demain. Évidemment celui-ci le fait parfois sans notre intervention, mais entre temps quelques grains de sable se sont déjà déposés dans les reins et la vésicule biliaire. À partir de là, des calculs se formeront, tandis que les toxines accumulées dans le foie passeront par le sang et provoqueront des maux de tête le lendemain matin.


Comment établir s’il faut ou non se désintoxiquer ?

    Selon G. Osawa, spécialiste en médecine naturelle et fondateur de la macrobiotique1, le dépôt interne de toxines est constitué de sept étapes. Après en avoir pris connaissance, vous constaterez par vous-même dans quelle mesure votre organisme est-il propre. 
   
À la première étape, une personne apparemment saine réalise qu’elle se fatigue beaucoup plus qu’auparavant. “ Avant, j’effectuais ma journée de travail sans problème. À présent, je n’arrive même plus à suivre la moitié du rythme. ” Les médecins ont donné à cet état l’appellation de “ fatigue chronique ”. 
   
À la deuxième étape, des maux de tête s’ajoutent à la fatigue, la personne ressent des douleurs lancinantes dans les os. 
   
L’accumulation de toxines à la troisième étape se caractérise par l’apparition de différentes réactions allergiques ou eczéma causée par la déposition dans la peau de substances toxiques. 
   
À la quatrième étape, les impuretés organiques se concentrent dans les reins, la vésicule biliaire et les articulations sous la forme de grains de sable, calculs ou dépôt de calcaire. 
   
À la cinquième étape, les organes touchés se déforment. 
   
Durant la sixième et la septième étapes s’ensuit une dégénérescence des tissus dans le foie, le cerveau et autres organes, donnant naissance à des tumeurs malignes. 
   
Il est possible que vous ne ressentiez rien de caractéristique à toutes ces étapes, que vous vous sentiez frais et en bonne santé. Dans ce cas, vous n’avez aucun besoin de vous désintoxiquer. Dans le cas contraire, je vais vous dire comment vous y prendre. 
   
Il existe un grand nombre de procédés, du plus simple au plus spécial. Certaines publications rendent encore hommage aux indications prescrites par de vieux ouvrages, qui commençaient généralement ainsi : “ Se saisir d’un bocal d’un litre, y mettre de la paille d’avoine coupée, verser dessus ceci, puis ajouter cela, et consommer le tout pendant six jours, sans rien boire ni manger d’autre. ” 
   
Rien d’extraordinaire, mais comment un citadin peut-t-il se procurer de la paille d’avoine, encore plus l’hiver ? Bon, en admettant qu’il y arrive, sera-t-il capable pendant une semaine de manger de la paille d’avoine comme les chevaux ? 
   
Le Petit Prince avait réalisé que si le soldat n’accomplissait pas les ordres du général, c’était par la faute de ce dernier. Moi, je suis médecin. Si mes patients ne mettent pas en pratique ce que je leur conseille, j’en suis probablement le fautif. Voilà pourquoi je ne recommande que des procédés de désintoxication simples, ayant déjà fait leur preuve et qui ne demandent pas six jours, mais un à trois au maximum. La cure thérapeutique que je propose s’adresse aux paresseux et à ceux qui sont trop occupés. Mais si vous n’êtes pas entièrement satisfait de cela, il existe sur le marché du livre bon nombre d’ouvrages traitant de ce thème.


Le nettoyage du gros intestin

    La diète sur deux jours peut être entreprise n’importe quand, mais il est préférable de la faire samedi et dimanche, au moment où l’organisme est au repos. Dès vendredi, préparez trois litres de kéfir (yaourt bulgare ??) et 300-400 grammes de pain découpés en tranches (de préférence du pain complet). Mettez les tranches de pain sur le bord de la fenêtre, afin qu’elles sèchent au soleil jusqu’au lendemain. À défaut de soleil, le grille-pain fera aussi bien l’affaire. 
   
1er jour : tout au long de la journée, buvez la totalité du kéfir et mangez entre temps de la biscotte. Buvez et mangez en même temps seulement lorsque vous avez faim. Si vous n’aimez pas le kéfir, vous pouvez le remplacer par de l’eau minérale non gazeuse. 
   
2nd jour : à la place du kéfir, buvez du matin au soir du jus non sucré de fruit ou de légume, toujours en une quantité de trois litres, et accompagnez-le de biscotte. Peu importe quel jus vous buvez, choisissez celui qui vous plaît : pomme, tomate, carotte ou n’importe quel autre fruit ou légume. Les naturopathes recommandant la méthode ci-dessus suggèrent pendant la cure d’effectuer en plus un lavement le soir. Je pense pour ma part que c’est inutile, bien cela ne fasse aucun mal. 
   
Mes collègues et moi avons déjà recommandé ce procédé à des milliers de patients. Plusieurs d’entre eux nous ont raconté qu’après la cure, ils ressentaient dans leur corps une merveilleuse légèreté, et que leur condition physique et leur moral s’étaient considérablement améliorés. Il est cependant arrivé que d’autres patients voient augmenter leur fatigue dès le premier jour, ressentent un mauvais goût dans la bouche, des démangeaisons sur la peau, pour finalement tout arrêter. C’est bien dommage. Ces symptômes typiques sont constatés lorsque les éléments toxiques quittent leur “ cachette ”. (Si l’on procède à une dératisation, les parasites se mettent aussi à quitter leur nid tous ensembles. Mais ensuite, nos demeures conservent un environnement stérile. Il n’y a donc aucun souci à se faire.) 
   
Quand doit-on suivre cette diète ? Une fois par mois, c’est suffisant. En revanche, si vous vous trouvez au troisième stade de l’accumulation de toxines, si vous êtes prédisposé à la constipation ou si vous avez pris beaucoup trop de poids, il est préférable de la faire une fois tous les quinze jours. 
   
Le nettoyage du gros intestin est déconseillé aux personnes souffrant de diabète, d’ulcère à l’estomac, de gastrite aiguë, ainsi que durant l’allaitement.


Purger le foie et la vésicule biliaire

    À quel homme Hippocrate attribuait-il le nom de bilieux ? Au détestable, à celui qu’un rien énerve, celui qui s’en prend à ses êtres aimés et ses amis. Dans la Grèce antique, ces actes n’étaient pas seulement considérés comme étant liés à un tempérament méchant ou une mauvaise éducation, mais également à une stase biliaire. Nombre de patients nous ont rapporté que suite aux cures, les conflits familiaux avaient cessé. L’effet que produit la désintoxication est qu’en situation de stress, les gens ne réagissent plus de manière aussi “ flippée ”. Ils gardent leur calme, sont moins irrités, moins tentés d’entrer en conflit, s’emportent moins souvent, leur vie devient plus simple, ils voient les choses d’une autre manière, et en plus de cela ils se sentent beaucoup mieux physiquement. 
   
Débarrasse-toi de ton excédent de bile, et tu te débarrasseras de ta colère ! L’excédent, c’est donc la bile accumulée et qui stagne. L’huile usée encrasse le moteur comme l’excédent de bile notre organisme. En sa présence, les cellules du foie sécrètent moins de bile nouvelle. 
   
Une stabilité physique conduit à un équilibre mental. Si quelqu’un pense qu’il est maître de son corps, il fait ce qu’il veut avec, et non l’inverse, dès lors il ne s’occupe plus de son corps et devient aussi mentalement équilibré. 
   
Pour cette cure, il faut disposer de sorbitol, un édulcorant artificiel que l’on peut se procurer sans ordonnance en pharmacie et qui stimule l’excrétion biliaire. Mélangez-en une cuiller à soupe dans un décilitre d’eau chaude, buvez ce liquide à jeun, couchez-vous sur le côté droit et posez une bouillotte sur la région du foie. La cure ne doit pas être effectuée en position assise, car les canaux biliaires sont alors comprimés. Conservez une position couchée durant une heure et demie - deux heures. Si une colique s’en suit, tout va bien. En général, cela se produit à une ou deux reprises. Dans la mesure où elle persiste, mangez quelque chose de léger avec un peu de riz cuit à l’eau. Rien de grave non plus si vous sentez un léger étourdissement ou un affaiblissement. Cela peut arriver la première fois, mais ne se reproduit plus par la suite. 
   
Si la colique ne se manifeste pas, cela signifie que votre organisme ne réagit pas au sorbitol et qu’il faut recourir à d’autres moyens. À la place du sorbitol, vous pouvez utiliser du magnésium, du miel, deux jaunes d’œufs frais, un demi-verre d’huile d’olive ou de tournesol. Évidemment, tout le monde n’est pas capable d’ingurgiter un demi-verre d’huile et le sorbitol sucré reste sans aucun doute le plus agréable en bouche. 
   
La cure doit être répétée une fois par semaine. Vous pouvez la faire deux à trois fois par semaine, mais il est mieux de l’effectuez à huit ou dix reprises sur deux mois. En arrivant dans le système digestif, le sorbitol absorbe la bile accumulée dans le duodénum et l’extrait de l’organisme. 
   
La purge a pour conséquence de diminuer les tendances de l’organisme aux allergies sur lesquelles la plupart des autres interventions n’ont aucun effet. L’eczéma et l’inflammation de la peau disparaissent souvent après une deuxième ou une troisième cure. Si toutefois après un bon moment les éruptions réapparaissent, nos patients savent d’avance qu’après deux ou trois cures ils seront guéris. Dans le cas de ces maladies, les symptômes s’aggravent au début. Nous avons alors pour habitude de dire aux malades d’être contents de voir de nouvelles éruptions apparaître, car cela signifie que l’organisme réagit bien au traitement. Ensuite, les lésions disparaissent pour laisser place à un soulagement durable. Les malades qui sont incapables de prendre quelque comprimé que ce soit peuvent diminuer de moitié ou d’un tiers la dose de médicament. Le foie se régénère. Seule une quantité infime de médicaments à la place de la dose habituelle suffira à obtenir les mêmes effets thérapeutiques. La quantité d’antidépresseurs, de calmants et de somnifères se trouvera considérablement réduite. 
   
Combien de temps cette cure fait-elle effet ? Après une ou deux purges, elle conserve ses effets pendant un ou deux mois. Si l’on effectue une cure complète, c’est-à-dire 8 à 10 purges successives, les effets thérapeutiques peuvent durer au moins six mois, parfois jusqu’à un an. Voilà pourquoi une telle purge doit être effectuée, comme un grand ménage à la maison, deux ou trois fois par an. Cette cure est déconseillée en cas de fièvre importante, de cirrhose et de calculs biliaires. 

La désintoxication des reins

    Toutes sortes de cristaux de sel ne cessent de se former dans les reins. Ceux-ci ne nous irritent pas et quittent notre organisme systématiquement. Si par contre les reins ne les rejettent pas rapidement, les cristaux peuvent se transformer en sable ou en calculs rénaux. Et si le calcul rénal approche une taille d’un centimètre, aucun lavement ne peut plus rien faire. Afin d’éviter la formation de calculs rénaux, voici ce que je conseille : 
   
Durant l’été, la pastèque est le remède miracle des plus appropriés pour nettoyer les reins. Procéder à cette cure relève d’un jeu d’enfant. Chaque jour entre 5 et 7 heures de l’après-midi – lorsque l’activité de sécrétion d’urine de l’organisme est la plus intense – consommez autant de pastèque que vous le pouvez. Ensuite, installez-vous dans un bain de siège rempli d’eau chaude et restez-y jusqu’à ce que vous ayez envie d’aller aux toilettes. La pastèque est un excellent diurétique, tandis que l’eau chaude non seulement dilate les voies urinaires, mais favorise aussi le rejet de sable ou de petits calculs rénaux. Pendant l’hiver, on peut utiliser du thé diurétique, dont la recette figure quelques pages plus loin, au chapitre des recommandations de cures à base de plantes médicinales. 

La purification des poumons

    Pour la désintoxication des poumons, voici l’exercice que je propose : prenez place sur un fauteuil, sans vous y adosser. Gardez votre dos bien droit. Expirez complètement l’air que vous avez dans les poumons, puis en inspirant doucement, remplissez-les totalement. Gardez cet air inspiré tout le temps que vous pouvez mais sans forcer, et rejetez-le ensuite en soufflant lentement. Conservez votre position assise pendant une ou deux minutes. Si éventuellement vous ressentez un léger étourdissement, ne vous faites aucun souci : le cerveau habitué à un manque d’oxygène est en train de se régénérer en énergie nouvelle. L’étourdissement disparaîtra rapidement. Répétez ce mouvement trois ou quatre fois. Si vous le pouvez, effectuez cet exercice tous les jours, mais si vous êtes paresseux ou vous “ n’avez pas le temps ”, faites-le lorsque vous y pensez. 
   
Il existe aussi une autre procédure. Suite à une opération, pour éviter les stases pulmonaires, on aide parfois le malade à respirer au moyen d’un ballon d’air ou d’un gant en caoutchouc. Si cette idée vous plaît, vous pouvez toujours en utiliser la méthode pour désintoxiquer vos poumons.

Le nettoyage des articulations

    Je ne sais malheureusement pas de qui vient ce procédé, mais il figure parmi les plus simples dans les ouvrages spécialisés : 
   
Sur 5 grammes de feuilles de laurier, versez 3 décilitres d’eau et faite chauffez à feu doux pendant 5 minutes, afin d’éliminer les huiles essentielles irritant les reins. Ensuite, retirez du feu et versez le liquide avec les feuilles de laurier dans un thermos, puis laissez reposer 3 heures. Buvez la boisson ainsi obtenue par petites gorgées durant trois jours. Au cours de cette période, essayez de consommer des plats végétariens – moins vous mangez de viande, mieux c’est. Répétez cette cure une semaine après.


Assainir le système vasculaire

    Ce procédé vise les personnes chez qui de la graisse ou des petits disques scléreux se sont déposés sur les parois vasculaires, lesquels provoquent douleurs cardiaques, hypertension, insuffisance sanguine dans le cerveau. La recette provient de médecins tibétains et date du IVe siècle avant Jésus-Christ : 
   
Préparez un mélange fait de camomille, mille-pertuis, tagète (œillet rose) et de chatons de bouleau1, à raison de 100 grammes par plante. Mettez une cuiller à café de ce mélange dans 2-2,5 décilitres d’eau et préparez un thé. Laissez reposer pendant 15 à 20 minutes, ajoutez une cuiller à café de miel et consommez. Buvez ce thé matin et soir jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de mélange.


La purification de la peau

    Beaucoup de gens prennent une douche ou un bain tous les jours. Malgré tout, ceci n’est souvent pas suffisant pour nettoyer la peau : les produits toxiques accumulés dans les glandes de la peau ne s’évacuant pas toujours sur la surface de la peau, une simple douche ne peut les éliminer. Les toxines restant dans l’organisme causent des maladies de la peau et provoquent une sensation de lourdeur et de désagrément dans tout le corps. 
   
Quel est le procédé curatif qui laisse aux gens une sensation fabuleuse de légèreté ? Le sauna. La vapeur brûlante accélère le métabolisme, dilate les pores, et par ce moyen élimine les impuretés accumulées. Si vous n’aimez pas le sauna ou que pour une raison particulière cela vous est contre-indiqué, faites alors chez vous ce qui suit : 
   
Faites couler de l’eau chaude dans la baignoire et diluez-y un kilo et demi de sel de cuisine. Procédez à ce bain une à deux fois par semaine, ou encore aussi bien de façon non systématique, lorsque vous sentez que vous devez éliminer des toxines. L’eau salée – qui est à proprement parler une solution de chlorure de sodium – absorbe tout ce qui se trouve dans les pores et qui n’a rien à y faire. Après le bain salé, n’oubliez pas de vous rincer à la douche pour ôter les impuretés qui se sont déposées.

bor_tiszti.jpg (3454 bytes)   

Dr Alexandre Strasny 
_______________  Manuel familial des médecines alternatives   _______________
Un esprit sain dans un corps sain  

Table des matières   Comment se crée la maladie   Devenir son propre naturopathe:  Régime diététique   La purification  La phitothérapie   La physiothérapie   L’acupressure   La bioénergie   Le yoga   Se tourner vers un spécialiste    Diagnostics    La thérapie alternative:   L’acuponcture   Massages   Chiropratique   L’homéopathie   L'hypnose   La psychothérapie  Training autogène   La bioénergie   Musicothérapie    Drôles d’histoires 
___________________________ 

      Le texte  figure ici à titre promotionnel.  Il ne saurait faire l’objet (même en partie) de copie ou de publication sans l’autorisation expresse de l’auteur.   
       Dans le cas où vous souhaiteriez émettre un quelconque avis (suggestions, remarques, etc.),  veuillez l’envoyer à l’adresse suivante de l’auteur:  
                                                                     
Alexandre Strasny : e-mail 
     Je vous prie de m’excusez de ne pas pouvoir donner de consultation via Internet. 
     Je pense que vous trouverez la majorité des réponses à vos questions dans ce livre : consultez-le bien attentivement. 

                                                                                Acheter livre  

                                                                            Home