Dr Alexandre Strasny 
_______________  Manuel familial des médecines alternatives   _______________
Un esprit sain dans un corps sain  

Table des matières   Comment se crée la maladie   Devenir son propre naturopathe:  Régime diététique   La purification  La phitothérapie   La physiothérapie   L’acupressure   La bioénergie   Le yoga   Se tourner vers un spécialiste    Diagnostics    La thérapie alternative:   L’acuponcture   Massages   Chiropratique   L’homéopathie   L'hypnose   La psychothérapie  Training autogène   La bioénergie   Musicothérapie    Drôles d’histoires 

___________________________ 

Massages thérapeutiques et plus…

Comment différencier un bon masseur d’un bâcleur ?
Le massage classique
Massage:
suédois - finlandais - par points - segmentaire - par ventouses - sexuel

    L’homme (Homo sapiens) s’est épris du massage il y a bien longtemps, alors qu’il n’était probablement que Homo erectus, et vivra avec jusqu’à ce que le dernier représentant de cette espèce vivante ne disparaisse. L’effet thérapeutique du massage se propage presque partout, sans pratiquement donner lieu à aucune complication.
   Le massage relâche les muscles, améliore la circulation sanguine et lymphatique. Il fait fonctionner les vaisseaux capillaires de réserve à travers lesquels le sang et l’oxygène arrivent en plus grande quantité dans les organes internes. Dès la fin du premier massage (comme les médecins disent : “ dès la première piqûre d’aiguille ”), le patient ressent sa tension physique et nerveuse diminuer, sa capacité au travail s’améliore, tout comme son état général.
   Le massage est l’une des pierres fondamentales de la médecine naturelle. Sans lui, on ne pourrait parler de processus complet de guérison. Il est cependant peu efficace contre la douleur, particulièrement dans le cas de douleurs aiguës où il est interdit de le pratiquer pour ne pas augmenter les maux. Seuls les masseurs expérimentés sont capables de calmer la douleur.

Comment différencier un bon masseur d’un bâcleur ?

    En arrivant pour un massage, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil sur l’aménagement du lieu. Un masseur compétent sait parfaitement que le massage n’a pas uniquement une influence physique, mais aussi esthétique. Ce pourquoi il doit porter un intérêt particulier à l’arrangement de son “ milieu ”.
   Le restaurant pourrait constituer un exemple analogue. À la question de savoir où aller, nous décidons souvent en privilégiant le “ milieu ” : l’arrangement de la salle, la décoration, la musique agréable, le service courtois, la qualité de la nourriture jouant un second rôle. “ Ce n’est pas très bon, mais c’est joli ” est souvent plus important que “ c’est bon, mais ce n’est pas joli ”.
   Le masseur doit faire attention à ce que son cabinet soit toujours à bonne température, qu’il y flotte un bon parfum, qu’une musique douce accompagne le massage, que le drap soit immaculé de propreté, et que le téléphone ne sonne pas toutes les cinq minutes. En l’absence de telles conditions, le patient ne peut correctement se relaxer physiquement et mentalement. Et même si le massage en lui-même est de quelque façon bien pratiqué, sans un environnement approprié une efficacité maximum ne peut être obtenue.
   Il n’existe aucune réglementation unitaire concernant l’exécution du massage. Celle-ci est une improvisation qui dépend de la situation concrète, de l’objectif du massage, lequel peut être d’assouplir les articulations d’une ballerine ou d’un sportif, délivrer un patient de ses douleurs à la colonne, ou relaxer puis tonifier une personne bien portante. Ce pourquoi il y a de multiples sortes de massage.
   Le massage est un dur labeur. Un masseur peut quotidiennement recevoir jusqu’à dix patients ou plus. Dans ces cas-là, grande est la tentation du massage “ à demi-vapeur ”, pratiqué de manière un peu bâclée. Voyons à présent ce qu’est le massage classique, sans bâclage.

Le massage classique

    Cette technique comprend quatre formes de manipulation : le lissage, le frottement, le pétrissage, la vibration. En fonction de l’objectif des soins, le massage classique peut être de type local, thérapeutique, revigorant et bien d’autres. Les règles générales du massage classique sont les suivantes :

il ne doit produire aucune sensation désagréable ;
au niveau des foyers de douleur (sciatique, arthrite), seul un massage superficiel peut être pratiqué ;
le patient doit s’installer confortablement, de manière à ce que ses muscles soient relâchés au maximum ;
le masseur doit effectuer ses mouvements le long des voies lymphatiques, dans le sens des ganglions les plus proches.

    Le flux lymphatique que les mouvements du masseur doivent suivre est indiqué sur le dessin ci-contre à l’aide de flèches.

   Lissage

    Le masseur commence et finit la séance avec ce procédé. Il caresse simplement de sa main le patient. Le lissage peut s’effectuer de différentes façons : superficiellement ou profondément, continuellement ou avec de courtes pauses, à l’aide des doigts, avec toute la paume ou seulement la tranche, en râtelant ou en picotant. Au cours d’une séance, il n’est pas obligatoirement nécessaire que toutes les manipulations soient pratiquées. Tout cela dépend du style personnel du masseur et de votre état. Ceci étant, il faut toujours commencer par un lissage superficiel et seulement progressivement arriver aux manipulations plus profondes, plus diversifiées.

   Frottement

    Ce procédé ressemble au lissage, mais dans la mesure où il sollicite une plus grande force, la peau se décale des tissus qui se trouvent en dessous. La circulation sanguine se renforce, les muscles et les ligaments s’étirent, les dépôts sur les articulations se résorbent, la douleur névralgique diminue. Le frottement peut aussi bien être pratiqué dans le sens du flux lymphatique qu’inversement. Le mouvement du frottement peut être effectué avec la paume, comme avec le poing. On peut “ scier ” une partie du corps avec la tranche de la paume, tandis que le bras et la jambe peuvent être “ rabotés ” ou “ pressés ”.
   Dans le massage classique, les procédés de frottement suivent le lissage et précèdent le massage pétrissant, plus intensif que le frottement.

    Pétrissage

    De ses doigts et délicatement, le masseur saisit, soulève, malaxe, presse les muscles, en agissant non seulement sur ceux-ci, mais également sur les tissus de graisse situés sous la peau. C’est ainsi que l’on accroît le tonus musculaire, que l’on augmente la capacité des muscles à se contracter, que l’on favorise la circulation sanguine. Le pétrissage est une principale forme d’influence exercée sur les muscles : indépendamment du fait que les muscles sont trop contractés ou trop relâchés, le pétrissage a des effets compensateurs sur ces derniers.
   Le procédé du pétrissage rappelle la façon dont on malaxe une pâte. À proprement parler on peut tout faire, c’est le résultat qui est important : le muscle pétri doit s’étirer. Les muscles peuvent être pincés, les surfaces peuvent être déplacées l’une par rapport à l’autre, on peut secouer, serrer, tirailler, appuyer ou tordre. Tout dépend de la force du masseur et du masochisme du patient. Dans le cadre d’une première séance toutefois, les formes intensives de pétrissage ne sont pas conseillées. Le patient doit premièrement s’habituer au massage, au cas contraire, le lendemain de la séance il aura l’impression d’avoir le corps “ en mille morceaux ”, tout comme les courbatures que peut ressentir un corps sans entraînement après avoir pratiqué un sport ou un travail intensif.

    Vibration

    La vibration n’est pas un procédé unique, mais un ensemble de manipulations. On appelle généralement ainsi le mouvement vibratoire produit par les mains du masseur sur l’un des tissus corporels. La main peut rester sur n’importe quel point du corps (vibration stable), comme elle peut changer de place. Le mouvement de secousse est efficace pendant le massage du ventre, la main bougeant comme pour passer de la farine au tamis. En augmentant le péristaltisme intestinal, ce procédé fait disparaître la constipation.
   Lors du massage d’un membre, le masseur secoue la jambe ou le bras comme s’il dépoussiérait une carpette. On pratique cette manipulation en cas de mauvaise circulation ou dans le but de renforcer les articulations et pendant les massages sportifs.
   Au moment de masser le dos, la poitrine ou le postérieur, le masseur tapote de ses mains lesdites parties du corps. L’action de taper avec toute la paume porte le nom de tapotage et celle de taper avec le poing, celui de martelage.
   Durant la séance, si le masseur entreprend toutes les manipulations énumérées jusqu’ici (hormis le pétrissage intensif lors de la première séance), c’est qu’il effectue un travail respectable. S’il ne procède qu’à la moitié, et en plus mollement, cela revient à bâcler.
   Pour la vibration, le masseur doit surtout recourir à ses mains, ce pourquoi on peut faire appel au massage électrique. Il existe un grand choix d’instruments pour le massage électrique, qui va des petits appareils à utiliser pour le massage des articulations plus fines et du visage, jusqu’aux machines ayant la taille et le poids d’un fer à repasser. Le massage à l’aide d’appareils est un complément idéal pour les mains, et sa pratique n’est pas considérée comme la preuve d’un bâclage.
   En dehors du massage “ classique ”, il existe un grand nombre de versions “ non classiques ”, parmi lesquelles je n’en citerai que quelques-unes. 

Massage suédois

    Par rapport au type classique, ce massage est plus intensif. Les mouvements du masseurs sont plus prononcés, plus enfoncés, parfois même agissent jusqu’au plus profond des tissus. De plus, ce massage ne se fait pas dans le sens du flux lymphatique, mais à l’inverse.

Massage finlandais

    Ici, ce sont les pouces qui effectuent le pétrissage en visant les muscles fins situés aux alentours de l’ossature. Ce massage est essentiellement employé dans le sport.

Massage par points

    Il est effectué avec un seul doigt. Dans la version chinoise du massage par points, on utilise les mêmes points que dans l’acuponcture, en considérant l’énergie circulant dans les méridiens. Dans la version japonaise (shiatsu) les méridiens et la notion de flux d’énergie n’apparaissent pas. Le massage par points sur le muscle a pour but d’améliorer la circulation sanguine et d’éliminer les restes d’acide lactique que les muscles ont accumulé. 

Massage segmentaire

    C’est exclusivement un massage thérapeutique. On le pratique sur les segments du corps qui possèdent une connexion nerveuse avec les organes internes. On utilise le massage des muscles de la nuque en cas de migraine et d’hypertension, le massage des 7ème et 8ème vertèbres en partant du haut du dos pour améliorer le fonctionnement de l’estomac, et enfin le massage du sacrum et des fesses pour accroître celui des organes génitaux. 

Massage par ventouses

    Pour ce faire, on emploie les mêmes ventouses (petites cloches de verre) que celles posées sur la poitrine et le dos des enfants et des adultes pour des problèmes de bronchite ou de pneumonie. Dans le cas présent toutefois, les ventouses ne sont pas fixées à un endroit unique, le masseur les déplace en les faisant glisser sur la surface de la peau badigeonnée d’une crème lubrifiante.

Massage sexuel

    En quoi consiste véritablement le massage sexuel ? Selon une définition reprise à partir d’un ouvrage spécialisé, le massage sexuel est comparable aux massages classique, segmentaire ou par points, à ceci près qu’il est pratiqué pour résoudre les problèmes d’impuissance et de frigidité. Ce type de massage est donc plutôt thérapeutique que sexuel. Le signe distinctif du massage sexuel consiste en ce qu’il comprend, à côté des gestes habituels, la caresse des zones sensibles, jusqu’aux plus érogènes. Le déclenchement de l’orgasme – ou du moins la tentative pour ce faire – représente une partie organique du massage sexuel.

   Même de loin je ne dresserai pas la liste de tous les types de massage. Dans les pays orientaux, par exemple, le masseur “ se promène ” sur le dos du patient tout en le massant avec ses talons et ses orteils. La flagellation mutuelle du corps à l’aide d’une poignée de verges feuillues – que les Russes utilisent dans les bains thermaux – est également une forme de massage.
   Le massage paraît être la plus intelligible partie de la médecine alternative. Comment ne pas comprendre en effet que le masseur malaxe les muscles du patient pour ainsi “ liquéfier ” la tension et le sang qui stagnent en nous.
   Oui, c’est exact. Mais il s’agit seulement de la pointe visible de l’iceberg. Seuls quelques patients et naturopathes ont des pressentiments sur la partie invisible.

Dr Alexandre Strasny 
_______________  Manuel familial des médecines alternatives   _______________
Un esprit sain dans un corps sain  

Table des matières   Comment se crée la maladie   Devenir son propre naturopathe:  Régime diététique   La purification  La phitothérapie   La physiothérapie   L’acupressure   La bioénergie   Le yoga   Se tourner vers un spécialiste    Diagnostics    La thérapie alternative:   L’acuponcture   Massages   Chiropratique   L’homéopathie   L'hypnose   La psychothérapie  Training autogène   La bioénergie   Musicothérapie    Drôles d’histoires 
___________________________ 

      Le texte  figure ici à titre promotionnel.  Il ne saurait faire l’objet (même en partie) de copie ou de publication sans l’autorisation expresse de l’auteur.   
       Dans le cas où vous souhaiteriez émettre un quelconque avis (suggestions, remarques, etc.),  veuillez l’envoyer à l’adresse suivante de l’auteur:  
                                                                     
Alexandre Strasny : alestra69gmail.com
     Je vous prie de m’excusez de ne pas pouvoir donner de consultation via Internet. 
     Je pense que vous trouverez la majorité des réponses à vos questions dans ce livre : consultez-le bien attentivement. 

                                                                                Acheter livre  

                                                                            Home